Annulation de l'encadrement des loyers : Selon Denys BRUNEL, la flambée des prix n'a pas eu lieu !

Publié par Denys BRUNEL

logements parisiens

Une étude publiée par la CLCV le 18 juillet 2018 affirme que l’annulation de l’encadrement des loyers a entraîné une hausse importante des loyers à Paris. Dans les faits, Denys BRUNEL constate qu’en dépit de la suppression de l’encadrement des loyers, la flambée des prix n’a pas eu lieu.

Les propriétaires demeurent raisonnables et font souvent des augmentations suites à d’importants travaux d’amélioration qu’ils ont réalisés dans leur appartement avant de le remettre en location. L’état d’esprit du propriétaire est davantage de pratiquer un loyer raisonnable et de s’assurer ainsi de la fidélité de son locataire et d’un paiement du loyer régulier et certain. C’est le prix de leur tranquillité à laquelle ils tiennent beaucoup, selon Denys BRUNEL.

N’oublions pas que la liberté de fixer le loyer n’est pas totale puisque la règle du plafonnement demeure, à savoir, s’aligner sur le prix moyen du quartier. Contrairement aux nombreuses « fake news », il demeure deux ilots dans la liberté de fixation du loyer : 

  • Une relocation après 18 mois de non-location,
  • La réalisation de travaux d’amélioration équivalents à un an de la dernière année de loyer.

Au lieu de multiplier les nouvelles lois, contentons-nous d’appliquer correctement les anciennes et de cesser de taper sur les propriétaires, conclu Denys BRUNEL !